Une vie meilleure, Rachel Rhys

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Juillet 1939, Lilian Shepherd, vingt-cinq ans, embarque sur un paquebot à destination de l’Australie, laissant derrière elle un pays sur lequel plane l’ombre de la guerre. Le navire est rempli de passagers venus d’horizons les plus divers, mais tous partagent un désir commun : repartir de zéro sur ce nouveau continent.
Pour une jeune femme à l’existence plutôt terne jusqu’alors, c’est un voyage magique. Il y a un orchestre à bord, des bals costumés pour tous, et Lily n’a de comptes à rendre à personne. Elle découvre à chaque escale des lieux qui n’étaient pour elle que des noms mythiques – Naples, Le Caire, Ceylan – et se lie avec des passagers qui, d’ordinaire, n’auraient pas daigné la regarder. Des amitiés se tissent, des amours naissent…
Mais les paillettes peuvent cacher de lourds secrets, et Lily s’aperçoit peu à peu qu’elle n’est pas la seule à fuir son passé. Dans ce microcosme où les normes sociales sont bouleversées et où l’imminence de la guerre renforce les préjugés, tous les éléments sont réunis pour que le rêve tourne au drame… Une chose est sûre, la vie de Lily s’en trouvera changée à jamais.

 

Je l’ai lu, et voici ce que j’en ai pensé…

J’aime beaucoup les ouvrages historiques, particulièrement ceux qui se déroulent pendant la Seconde Guerre mondiale. J’étais donc ravie de découvrir Lily, et sa traversée des mers depuis l’Angleterre jusqu’en Australie essentiellement en août 1939.

En débutant ce roman, nous savons immédiatement qu’un événement important a eu lieu, et l’auteure titille par conséquent la curiosité du lecteur, qui est embarqué par l’intrigue dès la douzième page. Nous allons ensuite rencontrer Lily, le personnage principal, qui profite d’un plan gouvernemental d’immigration subventionné pour aller rejoindre l’Australie afin d’y démarrer une nouvelle vie de domestique, laissant ainsi ses démons derrière elle. Sur le bateau, même s’il existe plusieurs classes de passagers, les uns ont la liberté de rendre visite aux autres, et Lily ne va pas tarder à faire la connaissance de toute une galerie de protagonistes.

Parmi eux, Ida, une vieille femme plutôt aigrie, et Audrey, qui seront les compagnes de cabine de Lily ; Eliza et Max Campbell, un couple de première classe pour le moins exubérant ; Helena et Edward, un frère et une sœur qui partent en raison de la santé délicate du jeune homme ; George Price, un individu relativement hautain et désagréable, ou encore Maria, une jeune femme juive qui va subir quelques déboires du fait de son appartenance religieuse. Une vie meilleure, c’est donc une histoire de rencontres. Des gens qui ne se connaissaient pas, qui ne se reverront probablement jamais, mais qui vont partager les bonheurs et les affres de leur voyage à bord du paquebot l’Oronte, qui les marquera sans doute à tout jamais. Des amitiés vont se créer, des sentiments plus profonds vont naître, mais aussi des rumeurs, car après tout, que savent-ils réellement des passagers qui les entourent, de leur passé ? Qui sont-ils vraiment ? Que dissimulent-ils ? Même si sur le bateau on est finalement au courant de peu de choses sur la guerre qui a débuté en Europe, on entend des bruits à ce sujet, on en apprend certaines par le biais de journaux, ce qui provoque un climat quelque peu délétère sur l’Oronte.

Ce voyage, ce sont également de magnifiques escales lors desquelles Lily, qui n’avait jamais quitté le Royaume-Uni, va découvrir le monde et ses us et coutumes. En compagnie de ses amis, elle visitera l’Italie, l’Afrique, mais aussi l’Asie, et j’ai trouvé cet œil neuf – presque naïf – sur ces civilisations particulièrement intéressant, car on voit bien que Lily est loin de s’imaginer que tous les hommes ne vivent pas à « l’occidentale ». Le tout est décrit avec une plume très agréable – Rachel Rhys est sans conteste une excellente conteuse, et elle est parvenue à me captiver pour son univers. La traduction de Mélanie Trapateau n’y est sans doute pas étrangère.

Une vie meilleure fut donc un réel coup de cœur, et je ne saurais trop vous recommander de le lire.

Pour marque-pages : Permaliens.

8 Commentaires

  1. Il me fait très envie depuis sa sortie celui-ci. Je n’avais pas vu encore d’avis dessus, mais je vois ici que c’est un coup de cœur alors ça conforte mon envie de le lire 😉

  2. Oh j’aime beaucoup ce genre de romans aussi meme si ça fait longtemps que je n’en ai pas lu et j’avoue que pour le coup tu me donnes envie avec celui ci !

  3. Ah, je suis contente de voir que c’est un coup de coeur, j’ai adoré aussi ! 😀

  4. Rien que la couverture me donner très envie, alors lire ton avis ensuite c’est un peu la cerise sur le gâteau. Très clairement je n’ai juste à ma wishlist, et je vais essayer de me le procurer rapidement.

Laisser un commentaire