Le Loup de Chomelix, Hubert de Maximy

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Janvier 1816. Sur le plateau gelé du Haut-Velay, le corps d’un valet de ferme est retrouvé éviscéré près du village de Chomelix. Est-ce l’œuvre d’un loup ? Voire d’un garou ?
Le lendemain même, Stanislas Vimal, nommé sous-préfet à vingt-six ans, arrive au Puy. Dans la suite du futur Louis XVIII en exil, il a grandi entre l’Allemagne, la Russie et l’Angleterre. Citoyen de nulle part et de partout, réputé proche du nouveau pouvoir, Stanislas suscite la méfiance du préfet Boucaut, son supérieur. Lequel, pour l’éloigner, l’envoie enquêter sur ce fait divers sans intérêt. Du moins le croit-il…
Car, les mois suivants, à chaque pleine lune, un bourgeois est égorgé aux alentours de Chomelix. Et l’on se remet à parler des Verdets, ces royalistes massacreurs de notables de l’Empire…
Aidé d’un braconnier et d’un commissaire de police, Stanislas ne se doute pas que son enquête va exhumer des vérités dérangeantes…

 

Je l’ai lu, et voici ce que j’en ai pensé…

Dans l’une de ses vidéos, Séverine a parlé du Loup du Chomelix et m’a donné très envie de le découvrir : un roman policier historique se déroulant juste après la Révolution française, ça ne pouvait que m’attirer…

Dès les premières pages, nous faisons la connaissance de Stanislas, un jeune sous-préfet récemment nommé, que son supérieur envoie enquêter sur ce qui semble être un simple fait divers : par une nuit de pleine lune, un valet de ferme aurait été dévoré par un loup. Cependant, alors que Stanislas est sur place, un nouveau cadavre est retrouvé pendant la pleine lune suivante. Composant avec les rivalités des habitants, charmé par la gentillesse de ses deux logeuses, se liant d’amitié avec d’un braconnier vivant à l’écart du village, il va tenter de démêler le vrai du faux. Le tout dans une atmosphère quelque peu particulière, puisque le récit se passe peu après la Terreur, au début du XIXe siècle, et les clivages entre royalistes et révolutionnaires ne sont pas encore une page tournée de l’Histoire.

L’intrigue est finement construite, et lorsque nous commençons Le Loup de Chomelix, nous sommes très loin de nous douter d’où va nous embarquer Hubert de Maximy. En effet, il va mener le lecteur par le bout du nez, à l’image de Stanislas Vimal, qui va rivaliser d’ingéniosité pour enquêter, s’alliant aux bonnes personnes et écartant de son chemin les potentielles embûches. Les protagonistes s’inscrivent par ailleurs dans l’Histoire, notamment grâce à un héros étant un contact de Louis XVIII. J’ai beaucoup aimé Stanislas, ainsi que son histoire, son handicap qu’il est parvenu à surmonter et qui mérite le respect de ses pairs. Il est également très rusé, et j’ai apprécié suivre la relation de confiance qui s’établit entre lui et Victor Valles, le braconnier. Stanislas va aussi faire la connaissance de deux femmes tenant une pension dans laquelle il séjourne lorsqu’il est de passage.

Par ailleurs, nous sommes en présence d’un texte de grande qualité. En effet, Le Loup de Chomelix est rédigé avec un vocabulaire particulièrement soigné, et donc très agréable à lire. On sent que Hubert de Maximy a fait beaucoup de recherches en amont de l’écriture de son livre, et qu’il maîtrise à merveille son sujet. Il parvient à nous immerger dans son récit, et nous avons l’impression de nous retrouver au cœur de la forêt, en calèche, ou encore en pleine traque de loups mettant potentiellement à mal la vie des habitants alentour.

J’ai donc beaucoup aimé ce récit, et je suis certaine qu’il a sa place dans les bibliothèques des amateurs de romans policiers historiques.

Pour marque-pages : Permaliens.

9 Commentaires

  1. C’est vrai que l’idée et la période donne vraiment envie. Ca propose quelque chose qu’on n’a pas forcément l’habitude de lire. Je suis curieuse !

  2. J’aime bien l’idée d’être constamment berné par l’auteur, c’est toujours plus agréable de ne pas s’attendre à la fin d’un roman. Et l’intrigue me plait particulièrement avec l’époque, l’histoire du loup, etc… Merci pour la découverte !

  3. Bonsoir 🙂

    Sache que tu m’as donné envie de lire, merci à toi 🙂
    Du coup, hop, dans ma wish-list et peut-être qu’un jour, j’aurais la chance de pouvoir le lire 🙂

  4. Tu m’as donné envie de lire ce livre, l’époque où se déroule les faits et la présence du loup puis un polar historique, ça me tente beaucoup je note 🙂

Laisser un commentaire