Le Magicien d’Oz, David Chauvel & Enrique Fernandez

   

 

 

 

Quatrième de couverture :

« Dorothée, ma chérie, tu dois aller à la cité d’Émeraude. C’est là-bas que règne Oz, le grand Magicien. Lui seul est capable de te renvoyer au Kansas. Suis la route de briques jaunes ; elle te mènera jusqu’à lui… »

 

Je l’ai lue, et voici ce que j’en ai pensé…

Pour Noël, mon amie Cathy a frappé fort, et a demandé au père Noël de m’apporter cette splendide bande dessinée qui reprend l’intégralité des trois tomes de l’ouvrage de L. Frank Baum. Un grand merci à toi !

Le Magicien d’Oz, c’est l’histoire de Dorothée, une fillette habitant au Kansas avec son oncle Henri et sa tante Em, et qui a pour fidèle compagnon son chien Toto. Un jour, alors qu’un cyclone s’abat sur la ferme et les champs environnants, leur maison s’envole et Dorothée et Toto se réveillent dans le merveilleux pays d’Oz, un univers féérique peuplé de munchkins, sorcières et de diverses créatures. Pour pouvoir réussir à rentrer chez elle, on lui conseille d’aller trouver le grand Oz, qui n’est autre que le plus puissant magicien de la région. Sur la route, elle fera la connaissance d’un épouvantail qui rêve d’avoir un cerveau, d’un bûcheron en fer blanc qui désire plus que tout avoir un cœur, et d’un lion peureux qui voudrait qu’on lui donne du courage. Ensemble, ils braveront mille et un dangers pour se rendre auprès de ce magicien qui règne sur la cité d’Émeraude, devront affronter de terribles créatures, comme la méchante sorcière de l’Ouest, espérant ainsi voir leurs souhaits se réaliser.

L’histoire du Magicien d’Oz ne m’était pas inconnue, car j’ai visionné il y a plusieurs mois l’adaptation cinématographique datant de 1939 avec Judy Garland, que j’avais beaucoup aimée. Quel plaisir et quelle belle surprise de pouvoir me replonger dans cet univers ! David Chauvel et Enrique Fernandez donnent vie aux personnages et à ce monde imaginaire grâce à de splendides dessins et des choix scénaristiques tout à fait judicieux. J’ai par exemple beaucoup apprécié la rencontre de nos quatre héros avec Oz, et la réaction de ce dernier lorsqu’il montre son vrai visage. Le traitement des couleurs sert magnifiquement le propos, et les protagonistes s’animent sous nos yeux, par le biais de traits très expressifs.

C’est un ouvrage à mettre entre toutes les mains, qui séduira à n’en pas douter le plus grand nombre, aussi bien par l’histoire que par les dessins, mais également par le message véhiculé, qui pourrait être résumé ainsi : « Ce que vous cherchez, vous l’avez déjà au fond de vous. »

Pour marque-pages : Permaliens.

16 Commentaires

  1. Oh je savais pas qu’il était sorti en version BD, trop cool, merci pour cette info.

  2. J’ai lu le premier tome et je confirme: les couleurs sont superbes ! Contente qu’elle t’ai plu 🙂

  3. Je suis ravie qu’elle t’ait plu !!

  4. oh je ne connaissais pas mais ça a l’air tout sympa !

  5. J’ai eu l’occasion de voir l’adaptation avec Judy Garland sur grand écran en décembre et c’était vraiment sympa. L’histoire est bien fidèle au roman. Cette version BD me fait de l’oeil ! Les illustrations me plaisent bien là.

  6. Le magicien d’Oz… J’ai connu cette histoire lorsque j’étais gamin en version manga animé 🙂 Ce qui m’avait choqué, c’était les pieds de la sorcière écrasée par la maison qui dépassaient de la demeure… Cela m’avait limite retourné le cerveau…
    C’est à ce moment que j’avais compris que j’allais devenir un très grand sensible :3

  7. Je n’ai jamais lu l’histoire originale, mais j’ai dans ma PAL une réécriture de l’histoire (et j’avais adoré la comédie musicale Wicked, je ne sais pas si tu connais!) 🙂

  8. J’ai lu une version comics de cette histoire (qui était tout à fait géniale d’ailleurs), mais j’ai jamais lu l’originale… les dessins ont l’air très beaux 🙂
    ~Kara

Laisser un commentaire