Frappe-toi le cœur, Amélie Nothomb (lu par Françoise Gillard)

 

 

Quatrième de couverture :

Marie a tous les dons de la terre, mais est atteinte d’une malédiction : elle est jalouse.

 

Je l’ai écouté, et voici ce que j’en ai pensé…

Par un dimanche après-midi, j’ai voulu tester le livre audio, dont mon amie Cathy m’avait parlé à plusieurs reprises. J’ai souhaité commencer par un ouvrage pas trop long, et celui-ci faisant un peu moins de trois heures, il m’a semblé parfait. Concernant cette nouvelle expérience de lecture, j’ai vraiment apprécié, et je compte bien la renouveler. Maintenant, voici mon avis sur Frappe-toi le cœur.

Nous allons donc faire connaissance de Marie, qui, alors qu’elle n’a que dix-neuf ans, va tomber enceinte et se marier avec Olivier. Cette grossesse n’étant pas désirée, elle va avoir un rapport étrange avec Diane, sa progéniture avec laquelle elle ne parvient pas vraiment à nouer de contact. Elle qui n’aime rien davantage qu’être le sens de toutes les attentions, voilà que sa propre fille lui vole la vedette. Elle aura ensuite deux autres enfants, et nous allons quant à nous assister au développement de cet enfant qui souffre d’un rejet de sa mère, car cette dernière voit entre elles une rivalité imaginaire. Depuis sa naissance, nous allons découvrir le quotidien de cet être exceptionnel qu’est Diane jusqu’à son entrée dans la vie active, qui demanda très tôt à fuir le foyer malgré l’amour de son père pour partir s’installer chez ses grands-parents.

Le personnage de Diane est assez déstabilisant, de par sa grande perspicacité qui fait qu’alors qu’elle est très jeune, elle comprend qu’il y a quelque chose qui retient sa mère d’avoir des gestes affectueux pour elle. Mais de quoi une enfant peut-elle être coupable avant même de voir le jour ? Tout au long de sa vie, elle rencontrera des individus et des problématiques diverses, qui ne feront que la rappeler à cette souffrance infantile. Elle découvrira également qu’elle n’est pas la seule à connaître pareil trouble. Quant à la fin, elle est aussi inattendue que percutante.

Cependant, de par le thème abordé, je dois avouer que ce livre a un petit quelque chose de malsain qui m’a quelque peu mise mal à l’aise, mais je pense que c’est là une volonté de l’auteure. En effet, quoi de plus odieux qu’une mère jalouse de sa fille ? N’est-elle pas censée aimer celle-ci plus que tout et souhaiter le meilleur pour elle, plutôt que de vouloir lui être supérieure ? Ne doit-elle pas penser au bonheur de son enfant plutôt qu’au paraître dans la société ? Elle ne la maltraite pas physiquement, elle ne l’insulte pas, mais Marie fait preuve d’une telle indifférence qu’on peut y voir une forme de maltraitance…

Pour marque-pages : Permaliens.

10 Commentaires

  1. J’ai essayé une fois un de ses livres, j’ai pas du tout accroché !

  2. C’était lequel ?
    Il y a des livres d’elle que j’ai beaucoup aimés, et d’autres pas du tout…

  3. Il est dans ma PAL, mais j’ai un peu peur de m’y mettre ! Avec cette auteure, c’est toujours un peu quitte ou double pour moi ^^

  4. j’ai jamais lu de Amélie Nothom et franchement cela ne m’a jamais tenté

  5. J’ai beaucoup aimé les premiers romans d’Amélie Nothomb, moins les derniers, mais je n’ai pas lu celui-ci. Je devrais y remédier, ce que tu en dis m’interpelle.

  6. J’ai adoré Frappe toi le coeur qui m’a beaucoup parlé ! J’adore cette autrice et tout ces écrits, j’ai tout lu d’elle et je n’ai jamais été déçue 🙂

Laisser un commentaire