Le Secret du mari, Liane Moriarty

 

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort ». Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris — et toutes les femmes — ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.

 

Je l’ai lu, et voici ce que j’en ai pensé…

Mon amie Cathy m’ayant vivement recommandé ce livre, je me le suis procuré les yeux fermés, car je savais que j’allais passer un excellent moment… Et j’ai eu plus que raison !

L’auteure nous plonge dans une ville de banlieue d’Australie pour nous présenter trois femmes auxquelles elle s’intéressera, chapitre après chapitre. Il y a tout d’abord Cecilia, la quarantaine, mère de trois filles, qui gère la maison, mais est aussi très investie dans l’association des parents d’élèves de l’établissement St Angela. C’est elle qui va découvrir la fameuse lettre de son époux alors qu’elle allait chercher tout à fait autre chose dans le grenier, missive qui va bouleverser sa vie… Il y a également Tess, qui vient de prendre l’avion avec Liam, son fils, afin de faire le point. En effet, son mari lui a tout juste avoué qu’il était amoureux et souhaitait vivre son histoire avec Felicity, sa cousine, qui était pour elle comme une sœur, une meilleure amie, avec qui elle partageait presque tout… Enfin, il y a Rachel, qui travaille en tant que secrétaire à St Angela. Cette dame d’un certain âge est quelque peu aigrie et perdue dans ses souvenirs, mais surtout dans sa peine. En effet, en 1984, sa fille Janie, alors âgée de dix-sept ans, a été assassinée… Étranglée… Et on ignore toujours l’identité du meurtrier. Ces trois femmes, ainsi que les personnages qui vont graviter autour d’elles, n’avaient a priori pas grand-chose en commun… A priori… Mais chacune va avoir à sa façon des démons à affronter, de graves décisions à prendre, et découvrir qu’elles ne connaissent pas si bien leur entourage qu’elles le croyaient.

Outre une évolution des protagonistes à laquelle nous assistons, et qui est absolument captivante, nous allons partager leurs interrogations, ayant l’impression d’être un membre de cette communauté. Par certains aspects, ce livre m’a fait penser à une série chère à mon cœur, Desperate Housewives, avec les intrigues de voisinage, les rebondissements, mais surtout des personnages très attachants qui ont un petit quelque chose de M. et Mme Tout-le-Monde. J’ai apprécié Tess, tout autant que Cecilia et que Rachel. En fait, chacune a quelque chose d’admirable, mais aussi de quelque peu effrayant de par leurs situations, car tout elles ont « des squelettes dans le placard ». Mais elles sont prêtes à tout pour le bonheur de leurs enfants, et sont en cela des mères formidables, bien qu’imparfaites.

Liane Moriarty m’a emporté dans son univers. J’ai dévoré ce livre tant j’aimais l’ambiance qui s’en dégageait, les intrigues en places, et surtout, les héroïnes. C’est pourquoi cet ouvrage fut un vrai coup de cœur, avec ses secrets, ses retournements de situation, qui m’ont tenue en haleine tout au long de ces cinq cents pages que je n’ai finalement pas vu défiler.

Pour marque-pages : Permaliens.

15 Commentaires

  1. je l’ai déjà vu sur d’autres blogs mais je ne m’y était jamais arrêter. Peut être que je le lirais un jour, il a l’air pas mal

  2. Il faut que tu lises son deuxième aussi !!

  3. Ça à l’air sympa, je retiens 🙂

  4. Je l’ai lu il y a quelques mois et j’ai beaucoup aimé aussi ! 🙂

  5. J ai lu ce livre et je l ai adoré également ^^ l intrigue est vraiment bien menée. cette auteur était une belle découverte.

  6. J’ai les 2 bouquins en un seul via France Loisirs, j’allais justement me mettre à lire le premier mais je me suis lancée dans autre chose. Donc, coup de coeur… C’est bon à savoir !

  7. J’ai bien aimé ce livre 🙂

Laisser un commentaire